Précédent

ⓘ Dollfus-Mieg et Compagnie, est une entreprise textile alsacienne créée à Mulhouse en 1746 par Jean-Henri Dollfus. Elle fut au cours du XX e siècle lun des plus ..




Dollfus-Mieg et Compagnie
                                     

ⓘ Dollfus-Mieg et Compagnie

Dollfus-Mieg et Compagnie, est une entreprise textile alsacienne créée à Mulhouse en 1746 par Jean-Henri Dollfus. Elle fut au cours du XX e siècle lun des plus grands groupes de textile et industriel européens. Elle fut propriétaire puis actionnaire des mines de charbon de Ronchamp. Cotée à la bourse de Paris depuis 1922, elle fusionne avec la société lilloise Thiriez et Cartier-Bresson en 1961. Après avoir traversé une crise dans les années 1990, lancienne société est liquidée en 2009. Une nouvelle entité est créée en 2019.

                                     

1.1. Histoire XVIII e siècle

Introduite à Mulhouse au milieu du XVIII e siècle, limpression sur étoffes permit de fabriquer les indiennes qui firent la fortune de la bourgeoisie de cette ville. Parmi celle-ci, la famille Dollfus, liée à la famille Koechlin et Engel, a compté de nombreux entrepreneurs, comme Jean-Henri Dollfus.

À la fin du siècle, les Dollfus installent une fabrique dans le village voisin de Dornach aujourdhui intégré à la ville de Mulhouse, le long dun cours deau, le Steinbaechlein, favorable au traitement des tissus. La région de Mulhouse joue ainsi, après Genève, un rôle central dans lhistoire des indiennes de coton en Europe.

                                     

1.2. Histoire XIX e siècle

Reprise par Daniel Dollfus, un neveu de Jean-Henri Dollfus, grâce à lapport de son épouse Anne-Marie Mieg, lentreprise est restructurée sous la forme de la société Dollfus-Mieg et Compagnie, créée le 21 mars 1800. Lactivité de lentreprise se diversifie sous le Premier Empire, avec lintroduction du tissage et de la filature mécanique, ce qui lui permet de contrôler sur un même site les différentes phases de fabrication des étoffes. André Koechlin maire de Mulhouse à deux reprises, de 1830 à 1831 et de 1832 à 1843 prend la direction en 1818. Ingénieur dans la André Koechlin & Cie Émile Koechlin maire de Mulhouse de 1848 à 1852 participe aussi à lentreprise.

Depuis sa création, la société était la principale cliente des houillères de Ronchamp, en 1812 elle en devint le propriétaire. En 1843, la veuve de Daniel Dollfus dut vendre la concession à cause de mauvais résultats. Néanmoins, la société reste au conseil d’administration et demeure principale cliente et actionnaire.

En 1841, Emile Dollfus ajoute aux activités de DMC la fabrication du fil à coudre, spécialité qui fait la renommée de lentreprise.

Lentreprise continue également dans les tissus imprimés et est la première entreprise à utiliser une machine capable dimprimer 12 couleurs. Frédéric-Engel Dollfus 1818-1883 entre comme associé de DMC en 1843. Saint-simonien, Frédéric-Engel Dollfus développe notamment la production de fil à coudre et de coton à broder, vendus dans le monde entier, et mécanise la production. En 1870, il prend une part active aux négociations économiques qui précèdent et suivent le traité de Francfort entre la Prusse et la France, en tant que membre de la Commission de défense des intérêts alsaciens, envoyé à Tours au gouvernement de la Défense nationale.

Frédéric-Engel Dollfus créé pour les ouvriers de lentreprise une caisse de secours et de retraite, des assurances collectives, un asile de vieillards, une société dencouragement à lépargne, des écoles et des salles dasile ancêtres des maternelles. Il crée aussi à Mulhouse un "dispensaire pour enfants malades". Enfin, il fonde lAssociation préventive des accidents, à laquelle participe plusieurs fabricants. Cette association visait à la prévention des accidents du travail ; dotée dinspecteurs, ceux-ci contrôlaient les manufactures associées. Cette initiative a partiellement influencé la promulgation des lois de 1871 en Allemagne et de 1874 en France relatives à lamélioration des conditions de travail des ouvriers au point de vue de la sécurité et de la salubrité.

Frédéric-Engel Dollfus contribue aussi à fonder lécole de dessin destinée à former des dessinateurs pour lindustrie des toiles peintes et lÉcole de filature et tissage de Mulhouse devenue aujourdhui École Nationale Supérieure dIngénieurs Sud Alsace. Dans les années 1870, Frédéric-Engel se consacre de plus en plus à ses activités philanthropiques, et laisse la place dans lentreprise à ses quatre fils, Frédéric, Alfred, Gustave et Eugène Engel. DMC voit alors sopposer les Dollfus Jean et Gustave aux Engel, seuls les premiers voulant conserver les activités dimpression, tandis que les seconds veulent se concentrer sur le retordage. En 1877, Jean Dollfus quitte ses fonctions de direction de lentreprise; Frédéric-Engel Dollfus et Gustave Dollfus restent.

Dans une note du Droit à la paresse 1880, Paul Lafargue écrivait:

Déficitaire depuis de nombreuses années, la fabrique dindienne est liquidée en 1888.

Entretemps, Jean Dollfus-Mieg rencontre la créatrice autrichienne de broderie Thérèse de Dillmont à loccasion de lExposition universelle de 1878. Ce dernier voit limportance des créations de broderie de Thérèse de Dillmont et tout le potentiel quelle apporterait à lentreprise. Il réussit à la persuader de venir sinstaller à Dornach, où est située lentreprise DMC, afin dy fonder une école de broderie.

Ce nest quen 1884, que Thérèse de Dillmont quitta lAcadémie de broderie de Vienne pour sinstaller à Mulhouse. Cest là quelle écrit sa célèbre Encyclopédie des ouvrages de dames dont la première édition date de 1886.

                                     

1.3. Histoire XX e siècle

En 1922, DMC est cotée à la bourse de Paris.

Pendant l’Occupation de la France par lAllemagne durant la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise travaille pour les nazis dans la production de guerre.

En 1961, elle fusionne avec la société lilloise Thiriez et Cartier-Bresson. Lentreprise mulhousienne garde sa raison sociale mais remplace son logo, une cloche, par celui de Thiriez, une tête de cheval. Dans les années 1960, le groupe compte jusquà 30 000 salariés.

DMC se diversifie aussi dans le tissage, dans limpression sur étoffes Texunion à Pfastatt et KBC à Lörrach, le linge de maison Descamps à Lille.

Le groupe compte aussi une usine de fermetures à glissière Fermeture Ailée à Airaines et dans lédition Éditions DMC spécialisées dans les livres concernant les ouvrages de couture et de broderie et Éditions Mame à Tours. Cest aux éditions DMC que lon doit lEncyclopédie des Ouvrages de Dames de Thérèse de Dillmont, ouvrage de référence incontournable pour tous les travaux daiguille.

Elle subit les chocs pétroliers et la crise du textile européen confronté à la concurrence asiatique. En 1990, les effectifs ont déjà diminué de moitié, passant à 15 000 salariés. Les textiles imprimés passent aussi de mode. Le groupe essaye de se diversifier en lançant une vingtaine de magasins Loisirs et création proposant des articles de broderie et de décoration intérieure. Le déclin se poursuit et de 10 000 salariés en 1998, elle nen compte plus quenviron 1 100 dix ans plus tard.



                                     

1.4. Histoire XXI e siècle

Mené sous la conduite de Jacques Boubal et son bras droit Dominique Poile, la restructuration se poursuit et en 2008 le groupe ne compte plus quenviron 800 personnes. En plus des magasins, le groupe ne conserve plus que la fabrication du velours SAIC Velcorex et du fil à broder DMC. Laccumulation des erreurs stratégiques du groupe débouche sur un échec cuisant avec un passif de lordre de 100 millions deuros entraînant sa mise en cessation des paiements en mai 2008.

La société de conseil Bernard Krief Consulting dirigée par Louis Petiet et devenue Krief Group reprend, dans le cadre dun plan de cession, lactivité velours de SAIC Velcorex en août 2008 qui sera liquidée en mars 2010 et lactivité fil à broder en décembre 2008. Bernard Krief Consulting nomme, comme président de la nouvelle DMC SAS, lancien dirigeant Dominique Poile auquel il cède en 2009, en infraction à la loi, du capital.

Le 18 février 2009, la liquidation judiciaire de lancienne société est prononcée par le Tribunal de commerce de Paris. Les actions DMC sont retirées de la cote dEuronext.

En 2011, le plan de cession de lactivité fil à broder est contesté par le dépôt dune plainte pour escroquerie au jugement de décembre 2008.

En juin 2016, le fonds d’investissement britannique BlueGem Capital Partners annonce son intention de racheter 100 % du capital de DMC. Le rachat est effectué en septembre 2016.

En février 2019, la société a été acquise par le fonds d’investissement britannique, Lion Capital.